Météo et enneigement - Grenoble - Alpes - Europe

Partie III: Les virages

C'est bien d'aller tout droit mais quelques fois il faut tourner.

Pour bien tourner, la règle primordiale, c'est de prendre de la vitesse. C'est un peu comme à vélo, plus on avance et mieux c'est pour tourner. Ne jamais oublier ça !

Il y a deux types de virages. Le frontside et le backside. C'est comme pour le bateau. On ne dit pas à gauche ou à droite mais c'est pareil. Enfin presque, car selon que l'on est goofy ou regular le côté n'est pas le même.

Le backside
On dit virage backside lorsque notre intention est de se retrouver avec la pente dans le dos. C'est en général celui que l'on fait le mieux au début.

Le frontside
C'est l'inverse, lorsque l'on veux se retrouver avec la pente en face.


Comment qu'on tourne ?
Je le rappelle, première consigne : prendre de la vitesse. Deuxième consigne : il faut d'abord se mettre dans l'axe de la pente (quitte à sauter un peu sur les pentes fortes) et ensuite mettre son poids du côté où on veut tourner.
Pour le backside, on se décentre vers l'arrière et la planche pivote dans la direction.
Pour le frontside, on se décentre vers l'avant.

Mais lorsque le virage est engagé, il faut se recentrer sur sa planche, pour se remettre en équilibre, sinon on tourne trop et on remonte sur la pente, ou alors c'est la boite !

Le virage sur les carres
Ici, il s'agit de tourner sans déraper (c'est à dire sans faire ce bruit immonde de raclage de piste qui caractérise l'arrivé d'un rider). Ce n'est pas facile avec certaines planches, et plus facile avec d'autres. C'est ici que les lignes de côte jouent beaucoup.
Tout d'abord on entame le virage en allégeant la planche (on plie et on déplie les genoux), puis on fait pivoter la planche pour la mettre sur le carre désiré. Ensuite elle va se mettre à décrire une courbe plus ou moins prononcée selon la ligne de côte de la planche. Pour augmenter ou diminuer le rayon de courbure il suffit de déformer la planche en appuyant ou allégeant, mais aussi en serrant les genoux (très efficace sur les alpines).

Enchaîner les virages
Pour enchaîner les virages, il faut déjà savoir les faire sur les carres. Ensuite, il suffit d'alterner des allégements et des appuis en basculant d'un carre à l'autre. Ce n'est pas évident, mais le flex de la planche aide beaucoup et permet de rythmer les enchaînements. Pour bien réussir il faut être dans la pente. On donne l'impression que seules les jambes travaillent, la planche et le corps restent toujours dans l'axe de la pente. Ici la planche ne fait que passer d'un côte à l'autre, les virages sont presque inexistant.
D'une planche à l'autre les enchaînements seront plus ou moins rapides. C'est le domaine de prédilection des boards alpines.

Virages coupés
Un virage coupé est un virage très puissant survenant après un ligne droite, et à vitesse rapide. On déclenche d'un coup sur les carres, la puissance d'appuis sur les jambes et la force centrifuge font le reste. Cela donne une forte impression de vitesse, de puissance et de maîtrise de sa planche. Mais ce n'est possible que sur neige damée, sur la poudre c'est moins puissant mais tout aussi agréable si on ne se vautre pas.
Il parait que le parrain du virage coupé est Serge Vitelli (le Vitelli Turn)

Jey

Météo


MiniForecast

Vos dons


2016 : 30 €
2015 : 145 €
2014 : 155 €
2013 : 242 €
2012 : 165 €
2011 : 1052 €
2010 : 100 €

Un don ??!?

Statistiques


Nombre de visiteurs
Actuellement, 0
Maximum, 3 à 2:02
Cumulé, 27